Automobile: le groupe Renault Maroc consolide son leadership industriel et commercial

Automobile: le groupe Renault Maroc consolide son leadership industriel et commercial

L’entreprise est un acteur majeur de l’économie nationale et contribue à hauteur de 3% dans le PIB. L’écosystème Renault est en perpétuelle croissance, le nombre de fournisseurs passant de 26 en 2016 à 87 en 2023.

 

Par C. Jaidani

Le groupe Renault Maroc est devenu un fleuron de l’industrie nationale et une locomotive pour la branche automobile. Il n’a cessé, ces dernières années, de progresser et de conforter son positionnement tant au niveau de la production, de l’export qu’au niveau des ventes de véhicules sur le marché local.

En 2023, il a fabriqué 382.661 véhicules, soit une hausse de 9,3% par rapport à 2022. Cette production est répartie entre 287.860 unités pour l’usine de Tanger, soit une progression de 12,6%, et 94.801 unités pour la Somaca à Casablanca, dépassant de quelques centaines de véhicules la production de l’année dernière. Avec une moyenne de 1.765 véhicules fabriqués par jour, la production des usines de Tanger et de Casablanca représente 17% des ventes du groupe dans le monde. Côté exportations, Renault Group Maroc a livré à l’étranger près de 90% de la production de ses deux usines.

Le site de Tanger a expédié près de 269.515 véhicules, soit près de 94% de sa production, tandis que celui de Casablanca a exporté plus de 74.140 unités, soit près de 78% de sa production. Au total, ce sont 343.652 véhicules qui ont été exportés en 2023 vers 68 destinations dans le monde, représentant les deux tiers des exportations de véhicules du Royaume. Symbole de ce succès, la Dacia Sandero «made in Morocco» est à nouveau le véhicule le plus vendu en Europe, et ce depuis 2017.

«Le groupe Renault Maroc est un acteur majeur de l’économie nationale. Il contribue à hauteur de 3% dans le PIB. Avec un chiffre d’affaires de 62,5 milliards de DH, il est devenu la troisième entreprise du Royaume derrière l’OCP et l’ONEE et la première entreprise privée», affirme Mohamed Bachiri, Directeur général de Renault Group Maroc. Et de souligner par ailleurs que «2023 a été marquée par l’annonce de nouveaux projets industriels, comme la production de Dacia Jogger affectée à l’usine de Tanger en version thermique et en version hybride. Le programme comprend également la fabrication de Renault Kardian, le futur SUV du segment B».

Au niveau du segment électrique, le groupe Renault Maroc a annoncé 3 projets dans le cadre du programme Mobilize Duo. Bachiri a tenu à préciser que «Renault Group Maroc poursuit son engagement en faveur du développement de son écosystème industriel». Il a noté, à cet égard, le dépassement avec un an d’avance des engagements pris avec le Royaume à fin 2003 avec un taux d’intégration locale hors mécanique de 65,2% en 2022. Non sans préciser que l’objectif était de 65% en 2023. Le chiffre d’affaires du sourcing local a atteint 1,86 milliard de DH en 2022 contre un objectif de 1,5 milliard d’euros en 2023, soit une hausse de 40% par rapport à l’année 2021.

S’agissant des fournisseurs locaux, l’écosystème est en perpétuelle croissance, passant de 26 en 2016 à 87 en 2023. 2023 a connu l’arrivée de 11 équipementiers supplémentaires, et ce pour répondre à l’intégration de nouvelles commodités liées principalement à l’industrialisation de nouveaux véhicules. Le groupe a également développé l’intégration du sourcing des matières premières à travers le partenariat stratégique conclu avec Managem. 

 

Ventes de véhicules : 37,3% de parts de marché
Avec les deux marques Dacia et Renault, le groupe Renault Maroc a maintenu en 2023 sa dynamique dans le marché automobile national. Il a livré 60.295 véhicules, soit 37,3% de parts de marché. 6 modèles figurent dans le top 10 des meilleures ventes (Renault Express, Dacia Sandero, Dacia Logan, Renault Clio, Dacia Duster et Dacia Lodgy). Le top 3 des meilleures ventes du marché est représenté par des modèles «Made in Morocco» du Groupe.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 20 Juillet 2024

Stratégie énergétique : Benkhadra détaille les grands chantiers de l’ONHYM

Samedi 20 Juillet 2024

ONCF : un bilan carbone sur les rails

Samedi 20 Juillet 2024

Campagne 2024/2025 : une saison agricole compliquée en perspective

Vendredi 19 Juillet 2024

Baisse du taux directeur, quel impact sur les crédits bancaires?

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux