Maroc - Royaume-Uni : de nombreux domaines de complémentarité

Maroc - Royaume-Uni : de nombreux domaines de complémentarité

Le Royaume-Uni est cette année le pays invité d’honneur au 15ème SIAM, qui se tient à Meknès du 2 au 7 mai.

Le Consul général de Sa Majesté et directeur Pays du département du Business et du Commerce du Royaume-Uni, Tom Hill, nous dévoile le programme de participation ainsi que ce qui a été fait dans l’accord d’association.

 

Propos recueillis par A. Diouf

Finances News Hebdo : Afin d’assurer la continuité de leur relation après le Brexit, le Royaume - Uni et le Maroc ont signé un accord d’association en octobre 2019. Quel bilan faites-vous de cet accord depuis son entrée en vigueur le 1er janvier 2021 ?

Tom Hill : Cette année, le Royaume-Uni et le Maroc célèbrent le deuxième anniversaire de l'accord d'association, un cadre à travers lequel nos deux royaumes développent leurs relations commerciales, qui s'élèvent actuellement à 2,9 milliards de livres sterling. L'accord fournit un cadre de collaboration dans des domaines tels que l'agriculture, les soins de santé, les infrastructures et l'éducation, qui sont des moteurs clés de la croissance dans nos deux pays. Il a également ouvert la voie à une coopération accrue dans des domaines tels que les énergies renouvelables et la technologie, où nos deux royaumes ont une grande expertise à partager. Grâce aux discussions en cours dans le cadre de l'accord, le Royaume-Uni et le Maroc exploreront les possibilités d'approfondir les relations économiques et d'accroître le commerce et l'investissement bilatéraux, notamment en veillant à ce que l'accord d'association soit mis en œuvre aussi efficacement que possible, et en s'attaquant aux obstacles rencontrés par les entreprises britanniques et marocaines lorsqu'elles accèdent aux marchés de l'autre pays.

 

F.N.H. : Comment se portent les échanges commerciaux entre les deux pays, étant entendu que le Royaume-Uni est le 7ème client du Maroc et son 11ème fournisseur ?

T. H. : Les exportations de fruits et légumes du Maroc vers le Royaume-Uni ont augmenté de 15% l'année dernière, passant de 350 millions de livres sterling en 2021 à 400 millions de livres sterling en 2022, principalement grâce à l'augmentation des exportations de tomates, qui font désormais du Maroc le premier fournisseur de tomates du Royaume-Uni. Au cours des deux premiers mois de cette année, le Maroc a exporté environ 30.000 tonnes de tomates vers le Royaume-Uni, ce qui représente environ 45% de toutes les tomates importées au Royaume-Uni au cours de cette période. En plus de l'agriculture, nous voyons de nombreux autres domaines de complémentarité, en particulier certains soutenus par le nouveau modèle de développement et qui n’attendent que des réformes gouvernementales plus larges. Il s’agit notamment des domaines de l'énergie et de l'eau. En attendant, le Royaume-Uni continue à travailler avec le Maroc pour renforcer les liens dans les secteurs de l'éducation et de la santé où il possède un niveau de classe mondiale. Par exemple, l'université de Coventry a annoncé mardi 25 avril qu’elle va ouvrir un campus au Maroc, tandis que le nombre d'écoles britanniques au Maroc continue d'augmenter.

 

F.N.H. : Le Royaume-Uni est l’invité d’honneur au 15ème SIAM, prévu du 2 au 7 mai à Meknès. Qu’est-ce qui est prévu pour votre participation à cet événement particulier ?

T. H. : Cette distinction au SIAM fait suite au succès du deuxième Conseil d'association annuel dans le cadre de l'accord d'association entre le Royaume-Uni et le Maroc, qui s'est tenu en février de cette année, entre le ministre d'État chargé des Affaires et du Commerce, Nigel Huddleston MP, et le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour. Les deux ministres se sont engagés à développer les relations commerciales actuelles, qui s'élèvent à 2,9 milliards de livres sterling. Ainsi, pour cette édition, nous sommes honorés d’annoncer qu’une délégation de plus de 70 experts et représentants du gouvernement britannique, présidée par le ministre britannique de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales, Rt Hon Lord Richard Benyon, représentera le Royaume-Uni.

 

F.N.H. : Qu’attendez-vous de votre participation ?

T. H. : Lors du SIAM, nous signerons deux protocoles d’accord couvrant cinq principaux aspects. Il s’agit de l’identification ensemble des principaux défis auxquels est confronté le secteur agricole au Maroc; l’alignement des solutions agro-technologiques potentielles du Royaume-Uni pour relever ces défis; l'entrée sur le marché britannique des fournisseurs marocains de technologies agricoles en leur facilitant l’accès aux installations, à l'expertise, aux réseaux et aux mécanismes de soutien des entreprises britanniques; l’élimination des obstacles à l'adoption de l'agriTech au Maroc et comment aider les entreprises britanniques à collaborer dans le pays pour tester et adapter les technologies agricoles pertinentes en fonction des défis et des systèmes agricoles spécifiques, en démontrant leur impact pour présenter les avantages de l'adoption des technologies agricoles à la communauté agricole au sens large. Et l’assistance conjointe à ceux qui opèrent dans l'écosystème agriTech marocain pour identifier les collaborations R&D et les opportunités commerciales au Royaume-Uni. 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 16 Fevrier 2024

Campagne agricole: quel impact des dernières pluies sur l’évolution de la saison?

Vendredi 09 Fevrier 2024

AgriEdge élargit ses horizons en créant une filiale au Canada

Lundi 18 Decembre 2023

Filière des provendiers: victime de la conjoncture

Samedi 09 Decembre 2023

Culture de l'avocat: les raisons d’une surabondance de l’offre

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux