Génération Green: une pièce-maîtresse pour l'agriculture nationale

Génération Green: une pièce-maîtresse pour l'agriculture nationale

«Génération Green» veut donner une nouvelle impulsion au secteur agricole.

 

Par K. A.

Le secteur agricole est un pilier important de l'économie marocaine. Il représente environ 15% du PIB et emploie près de la moitié de la population active rurale. A partir de 2008, le secteur a été doté d’une stratégie très ambitieuse. Il s’agit du Plan Maroc Vert, une feuille de route claire et précise, qui a donné une nouvelle impulsion à l’activité agricole. Depuis son adoption il y a 15 ans, la production agricole a doublé de valeur : de 5,6 à plus de 11 milliards d'euros.

Depuis son accession au Trône, le Roi Mohammed VI a accordé un intérêt particulier à l’agriculture nationale. Au cours de l’ouverture de la session parlementaire en octobre 2018, le Souverain a affirmé que «de nouveaux horizons s‘ouvrent pour le secteur» … Il a défini trois priorités : «la jeunesse, l’emploi et l’émergence d’une classe moyenne rurale», tout en pointant du doigt les grands nœuds qui bloquent le PMV. Au terme de sa réalisation fin 2020, le PMV a cédé la place à «Génération Green», une stratégie qui englobe de nouveaux objectifs plus ambitieux.

 

Priorité à l'élément humain

La stratégie vise à faire accéder 350.000 à 400.000 ménages agricoles à la classe moyenne et à y stabiliser près de 690.000 ménages. Et ce, à travers la poursuite des efforts d’investissement, accompagnés d’un nouveau schéma d’incitations pour améliorer le revenu des agriculteurs et généraliser le régime de la protection sociale aux agriculteurs et aux salariés agricoles, conformément aux orientations royales. Cela passera aussi par l’amélioration des conditions de travail des salariés et la réduction de l’écart entre le salaire minimum agricole et celui en vigueur dans les autres secteurs économiques à l’horizon 2030, en plus de l’extension de l’assurance agricole pour atteindre 2,5 millions d’hectares de terres agricoles assurées à l’horizon 2030. Cette nouvelle vision prévoit également la consolidation des filières agricoles, en vue de doubler le PIB agricole pour atteindre 200 à 250 milliards de dirhams à l'horizon 2030.

«Génération Green vise la consolidation des acquis réalisés par le PMV, à travers l’adoption d’une nouvelle vision du secteur agricole et la mise en place de moyens modernes au service du secteur», avait affirmé le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki. Il s’agit également du développement de l’agriculture résiliente et durable via l'application du volet relatif aux eaux d’irrigation, qui s’inscrit dans le cadre du programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027. Sur ce point, le volume d'investissement prévu s'élève à 40 milliards de dirhams, a déclaré récemment Sadiki. Ces investissements ont notamment pour objectifs d'améliorer l'efficacité d'utilisation de l’eau destinée à l’irrigation et de renforcer l’efficacité énergétique pour une meilleure préservation de la résilience du secteur agricole.

 

Le pari de la digitalisation

Au vu des grandes mutations technologiques, la digitalisation de l'agriculture marocaine se présente aujourd'hui comme étant obligatoire. Elle fait partie des «chantiers transverses de la stratégie Génération Green». D’ailleurs, le ministre de l’Agriculture a précisé que «l’objectif du chantier de digitalisation est de connecter 2 millions d’agriculteurs et d’usagers à des e-services agricoles à l'horizon 2030». Il a mis en exergue «l’importance de la dématérialisation pour tous les acteurs de la chaîne de valeur agricole, notamment les agriculteurs, qui arrivent, grâce à la transformation digitale, à atteindre une meilleure rentabilité des exploitations, améliorer leurs conditions de travail et de vie et à réduire l'impact des intermédiaires». 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 23 Fevrier 2024

Les recettes fiscales dépassent 24 MMDH en janvier

Vendredi 23 Fevrier 2024

L'Europe et l'Afrique du Nord face à des vagues de sécheresse sans précédent

Vendredi 23 Fevrier 2024

Sécheresse: faut-il craindre un exode rural massif ?

Vendredi 23 Fevrier 2024

Maroc Météo. De fortes rafales de vents attendues vendredi et samedi dans plusieurs provinces

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux