Fonds Mohammed VI pour l'investissement: le recrutement des sociétés de gestion des fonds thématiques pour très bientôt

Fonds Mohammed VI pour l'investissement: le recrutement des sociétés de gestion des fonds thématiques pour très bientôt

Le Fonds Mohammed VI pour l’investissement va démarrer par les fonds thématiques qui sont exclusivement dédiés au privé.

L’appel d’offres pour recruter les sociétés de gestion sera lancé très prochainement.

 

Par A. Diouf

Du nouveau à propos du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, qui est très attendu par le monde des affaires. «L’appel d’offres pour le recrutement des sociétés de gestion des fonds thématiques sera lancé très prochainement» : l’annonce a été faite par Mohamed Benchaaboun, Directeur général du Fonds, lors de la 1ère édition de la Journée nationale de l’industrie, organisée dernièrement par le département de Ryad Mezzour et la CGEM à Casablanca. A cette occasion, Benchaaboun n’a apporté aucun détail  sur le nombre de cabinets d’expertise qui seront recrutés. Par contre, il a beaucoup insisté sur la forte implication attendue du privé, à qui il a rappelé que ces fonds lui sont exclusivement dédiés. Dès lors, le privé doit faire preuve d’audace et d’innovation dans ses propositions de projets.

 

Un cahier des charges rigoureux

Ceci étant, «le passage par les cabinets d’expertise pour assurer la gestion et l’attribution des fonds thématiques dédiés au privé est une façon de jouer la prudence. Pourquoi  ? Parce que cela permet de financer le privé avec des fonds multilatéraux sans courir de risque», est-il expliqué. En tous cas, ces derniers interviendront suivant un cahier des charges rigoureux. «Ce qui permettra de capitaliser sur leur expertise et d’assurer une montée en charge rapide du dispositif», explique Benchaaboun.

Les cabinets d’expertise feront également de leur mieux pour expliquer au plus grand nombre d’entreprises les critères d’attribution de ces fonds. Pour rappel, l’objectif de ces fonds thématiques, qui seront dotés de 30 milliards de DH, est de démultiplier la capacité d’intervention du Fonds Mohammed VI pour l’investissement et son impact sur l’économie. Ils seront alignés sur les filiales thématiques du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, mises en place suite à sa transformation en société d’Etat stratégique, dont chacune interviendra sur un segment spécifique, avec des mécanismes appropriés à son périmètre (Restructuration industrielle, Innovation et activités à fort potentiel, Petites et moyennes entreprises, Infrastructures en partenariat public-privé (PPP), Tourisme, …).

Autre précision  : le Fonds interviendra dans un cadre conventionné avec le système financier et cette intervention consistera à faciliter l’accès au financement des investissements à travers le renforcement des fonds propres des entreprises qui en ont besoin, et ce moyennant des prêts participatifs sous forme de dette subordonnée par exemple. Ces prêts seront accordés pour une durée comprise entre 7 et 15 ans, dans la limite du 1/3 du crédit demandé. Cela permettra d’adresser une problématique structurelle d’insuffisance des fonds propres qui a été aggravée par l’endettement additionnel lié à la pandémie, est-il expliqué.

Du côté du secteur bancaire, on applaudit cette initiative qui devrait aider un plus grand nombre d’entreprises à réaliser leurs projets d’investissement. Du côté de la CGEM aussi, les patrons sont pressés de voir le Fonds Mohammed VI enfin entrer en service. Toutefois, chez certains parmi eux, l’enthousiasme est moins expressif. La cause  : ils craignent que ce soit toujours les mêmes qui vont bénéficier de ces fonds. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 25 Fevrier 2024

Tourisme: avec «Go Siyaha», le Maroc veut attirer une nouvelle génération de touristes

Samedi 24 Fevrier 2024

Marocains résidant à l'étranger: «Leurs investissements au Maroc représentent seulement 10% des transferts»

Vendredi 23 Fevrier 2024

Les recettes fiscales dépassent 24 MMDH en janvier

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux