Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Culture & Société

Un jour, une œuvre : Une optique très poétique

Un jour, une œuvre : Une optique très poétique
Vendredi 17 Juillet 2020 - Par admin

Vision de douleur ou œil de colère ? Il y a sans doute un peu des deux dans le regard mélancolique de cette jeune femme ornée de roses.

 

Née en 1984 à Marrakech, Fatima-Zahra Boumsir de son vrai nom, est tenaillée par l’amour du risque et l’humour des situations cocasses.

Elle furète dans surtout des récits féministes, dont elle y découvre non moins des chemins et des parcours de résistantes. En les dépistant, elle puise, en portevoix, la fougue rebelle et la force de dire non.

Zahrin Kahlo donne à voir une femme qui semble avoir vécu un véritable enfer pour l’amour et une constante quête pour la liberté. Ne serait-ce que pour affirmer sa féminité ?

Pour dépeindre la question des droits des femmes et des libertés individuelles, Zahrin Kahlo préfère photographier sa sujette ni nippée et ni à poil quand même, souvent cigare au bec…

Séduisante par un ­chatoyant enchevêtrement de lumière et un impressionnant déluge de couleurs, la demoiselle - regardant en chiens de faïence - a l’air de dire quelque chose.

A défaut de parler, derrière l’objectif, Zahrin Kahlo brise pourtant l’omerta. En la faisant poser, elle exprime visuellement ce qui ne se dit jamais. Elle y accueille les oppositions tout en mettant en avant une image d’harmonie et de bienveillance.

Sous ces dehors flamboyants, cette photo parle surtout de discriminations et de camouflage dans une société masculine et conservatrice.

Une réflexion que la photographe nous offre dans une vision quasi coquette. Suggérée par un regard aimanté, la sublime femme apparaît ici fantastique. C’est ce qui rend cette photographie belle et douloureuse à la fois.

L’œil singulier du photographe retient l’attention par son mélange d’amour et d’anxiété sur le fil du rasoir. Sur son compte Instagram, elle poste des images, que nous qualifions d’ailleurs de pertinentes. Des réalités, aussi abracadabrantesques soient-elles, que Zahrin Kahlo nous met sous les yeux.

 

Par R.K.H

Culture Actualité Culturelle

Partage RÉSEAUX SOCIAUX