Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Culture & Société

Un jour, une œuvre : Sophistiqué et pétri de sensualité

Un jour, une œuvre : Sophistiqué et pétri de sensualité
Vendredi 26 Juin 2020 - Par admin

«Glamorama» est un roman de fiction écrit par Bret Easton Ellis et publié en 1998.

L’auteur oscille, ici, dans l’art de peaufiner des récits en abyme qui procurent des vertiges dont l’esprit ne se guérit pas. Ses histoires fourmillent d’histoires, ses ouvrages regorgent de digressions et de clins d’œil à des écrivains explorateurs de ces mondes où l’imaginaire se perd dans les labyrinthes qui brouillent l’image du narrateur.

Avec sa dissection incisive et brillante du monde moderne, Bret Easton Ellis dépeint notre culture obsédée par les célébrités et ironise tout de façon exponentielle.

C’est l'histoire d'un jeune modèle américain avec des abdos parfaits, entouré de bons amis, vu et photographié partout, même dans des endroits où il n’a pas été et avec des gens qu’il ne connaît pas. Victor Ward sera entraîné malgré lui dans un complot mêlant politique et terrorisme entre New York et l'Europe.

«Glamorama» ne dépare pas dans l’œuvre. Par le biais de la fiction la plus raffinée, Ellis y aborde le douloureux problème de la célébrité, de l’émigration, la sexualité et même l’esbroufe qui est un jeu très répandu dans le monde de la mode.

Si Bret Easton Ellis pousse, au fil des chapitres, le plus loin son aspect schizophrénique et paranoïaque, c’est uniquement pour pointer du doigt la société de consommation tout en citant beaucoup de marques réelles.

Bret Easton Ellis nous fait traverser, astucieusement, en quelques pages l’imaginaire des mannequins, artistes…

Le romancier refuse la conscience omnisciente : il laisse parler, évoluer ses personnages. Il leur donne le temps de révéler progressivement ce qui va construire, dans cet espace si particulier de rêve qui est un roman, leur identité, faite de bric et de broc.

Du reste, ce que l’on ne veut pas voir abonde dans ce livre. Un roman d'Ellis, c'est surtout la certitude d'ouvrir les yeux sur le monde réel qui n'est pas forcément celui que l'on veut voir. Il faut reconnaitre à Ellis sa constance et sa volonté de mettre à bas les apparences trompeuses.

«Glamorama» nous montre une réalité ombragée, le moment où la gloire, la mode, la terreur et le chaos se rencontrent et commencent ensuite à ressembler à nos vies. 

Bret Easton Ellis est l'un des auteurs principaux du mouvement Génération X et on le classe parfois parmi les romanciers d'anticipation sociale. Il se considère comme un moraliste, bien que certains voient en lui un nihiliste. Ses personnages sont souvent jeunes, dépravés et vains, mais ils en sont conscients et l'assument.

 

Par R.K.H

Actualités Marocaines

Partage RÉSEAUX SOCIAUX