Culture & Société

Tous les articles

Un jour, une œuvre : Faire tâche de tout son poids

Un jour, une œuvre : Faire tâche de tout son poids

Les toiles de Abdellah El Haitout, peintre de l’abstraction, méritent une attention particulière et un regard attentif. Un travail impulsif et minimaliste. 

C’est comme si Haitout avait quitté la toile avant d’en avoir fini avec elle, épuisé tant moralement, nerveusement, que physiquement.

Personne ne comprend ce diptyque où la technique mixte sur toile emporte harmonieusement le morceau. 

Le blanc de la toile à gauche est à peine traversé de larges tracés troublants, de tâches et de couleurs suffocantes. Tandis que dans l’autre, le blanc est acculé dans le bord inférieur du tableau. Couleur vin et sang y règne.

Les peintres abstraits paraissent-ils avoir des formules communes (traits à bout de pinceaux, tracés énigmatiques, explosions soudaines) et des affinités électives (couleurs brutes mais vibrantes, matières crissantes…) ? En scrutant, l’œil se retrouve noyer dans les gribouilles qui hantent la toile. 

Les pistes ? Ce sont donc ces griffonnages qu’on finit par voir comme les empreintes d’un sismographe dont les lignes acérées, pointues, appuyées ou relâchées, mais aussi chancelantes, semblent directement connectées aux battements de la main et des sensations de l’artiste.

L’ensemble, presque psychédélique, est un festival de tâches rouges, jaunes avec nuages bleuâtres striés de jets noirs. Ainsi que des lignes tantôt pas droites, tantôt pas sûres, toujours pressées.

Tout ce qui relève de l’élégance du geste -débridé-, de la maladresse, de la fulgurance jaillissante, du débordement émotionnel, ou du hasard se dilue sur toiles. Haitout joue avec la gestualité, les couleurs, les matières, en totale maîtrise de son corps et de ses intentions. Le peintre contrôle délicatement sa production enchevêtrée, d’un lyrisme méthodique très cérébral.

Par R.K.H

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 16 Mai 2024

L'AMMA célèbre la richesse du patrimoine musical traditionnel marocain

Lundi 06 Mai 2024

La Fondation BMCI réitère son soutien au Festival « Moroccan Short Mobile Film Contest » pour sa deuxième édition

Jeudi 25 Avril 2024

La 27ème édition du Festival des Musiques Sacrées du Monde à Fès du 24 mai au 1er juin 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux