Culture & Société

Tous les articles

L’IMA donne à voir une exposition sur les juifs d'Orient avec un hommage rendu au Maroc

L’IMA donne à voir une exposition sur les juifs d'Orient avec un hommage rendu au Maroc

Le vernissage presse de l’expo «Juifs d’Orient, une histoire plurimillénaire», a eu lieu lundi à l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, avec un hommage appuyé au Maroc pour ses actions en faveur de la préservation de la culture et du patrimoine judéo-marocain.

 

 

 
Cette exposition qui s’ouvrira au public mercredi et se poursuivra jusqu’au 13 mars 2022, s’inscrit dans le prolongement des expositions «Hajj, le pèlerinage à La Mecque» en 2014 et «Chrétiens d’Orient, 2000 ans d’histoire» en 2017, une trilogie consacrée aux religions monothéistes dans le monde arabe.
 
Déployée sur 1.100 mètres carrés, elle porte un regard inédit sur l’histoire plurimillénaire des communautés juives dans le monde arabe. Du pourtour méditerranéen jusqu’à l’Euphrate en passant par la péninsule arabique.
 
Elle explore les multiples facettes de la cohabitation entre juifs et musulmans, des premiers liens tissés entre les tribus juives d’Arabie et le Prophète de l'Islam, à l’émergence des principales figures de la pensée juive durant les califats médiévaux à Bagdad, à Fès, au Caire et à Cordoue, de l’essor des centres urbains juifs au Maghreb et dans l’empire ottoman aux prémices de l’exil des juifs du monde arabe.
Présentant cet événement devant plusieurs médias locaux et internationaux, le président de l’IMA, Jack Lang, a mis en avant la particularité du Maroc en tant que terre de tolérance interreligieuse, de paix, d’entente et du vivre-ensemble. Il a également cité la consécration de la composante hébraïque dans le préambule de la Constitution marocaine, la restauration des sites juifs et l’intégration de l’enseignement du judaïsme marocain dans les manuels scolaires. 
 
Et pour enfoncer le clou, l’historien Benjamin Stora, commissaire général de l'exposition, a rappelé l’existence au Maroc de musées consacrés à la culture et au patrimoine hébraïques, mettant aussi en avant la contribution précieuse de Mohammed Kenbib, directeur de l’Institut royal pour la recherche sur l’histoire du Maroc, qui fait partie du comité scientifique de l’exposition.
 
A la lumière de cette mise en perspective historique inédite, l'exposition s’attache à faire rayonner et à préserver la mémoire d’un patrimoine d’une formidable richesse.
 
Grâce à des prêts d’œuvres issues de collections internationales (France, Angleterre, Maroc, Israël, Etats-Unis, Espagne), l’IMA présentera des œuvres originales et d’une grande variété de formes : archéologie, manuscrits, peintures, photographies, objets liturgiques et du quotidien, et enfin installations audiovisuelles et musicales.
 
Autour de l’exposition, dont les œuvres sont issues de collections publiques et privées, le grand public et les spécialistes de l’histoire juive seront au rendez-vous avec des colloques, des conférences et des concerts de musique pour mettre en avant cet héritage partagé.
 
 
 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 05 Decembre 2021

Exposition: Hamidi, abstraction faite

Samedi 04 Decembre 2021

Lieu : «Meyden», un Centre entièrement dédié à la culture

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux