Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Informations Financières - Comment redonner vie au crédit-bail ?

Informations Financières - Comment redonner vie au crédit-bail ?
Jeudi 11 Juillet 2019 - Par seo

Informations Financières - Crédit-Bail : Comment améliorer ce produit ?

L'Assemblée générale de l'Association professionnelle des sociétés de financement (APSF) est souvent l'occasion de prendre le pouls de cette activité, qui mobilise des encours de près de 176 Mds de dirhams à fin 2018 pour la consommation des ménages, l'investissement et l'exploitation des entreprises, une enveloppe en hausse de 9 Mds de dirhams (+5,4%) sur une année. 

Pour ce secteur, l’année 2019 est marquée par la suppression de la location avec option d'achat à 0%. Une décision dont les effets ne seraient pas encore mesurables ni sur les ventes automobiles, ni sur les encours des sociétés de financement, à en croire plusieurs membres de l'APSF. 

Mais la principale dynamique attendue pour le secteur viendrait du crédit-bail, un produit délaissé depuis quelques années dans un contexte de baisse des taux et d'une fiscalité moins avantageuse, rendant les crédits classiques moins compétitifs. Pour dépoussiérer le produit, les dirigeants des sociétés de crédit-bail ont arrêté une feuille de route pour leur profession durant l'été 2017 et qui s'est soldée par la réalisation des Assises nationales du leasing, en décembre 2018. Ce qui représente «la réalisation majeure de l'année 2018 en exécution de cette feuille de route», commente Abdallah Benhamida, président de l'Association, lors des travaux de cette Assemblée. 

Cette feuille de route pour le leasing devrait déboucher sur des plans concrets concernant la comptabilité et la fiscalité, les règles prudentielles, le juridique et les problématiques marchés (produits, d'innovation...). 

Informations Financières - Crédit-Bail : Perception du leasing 

Ces assises étaient aussi l'occasion de réaliser une enquête sur la perception du leasing. Il en ressort que 85% des sondés, toutes catégories d'entreprises confondues, disent le connaître. Il n'a donc pas de problème de notoriété. Et si 81% de ceux qui l'utilisent se disent satisfaits, la majorité des entreprises estime que son principal inconvénient est son coût et le non transfert de propriété, le bien restant au nom du crédit-bailleur. 

Par ailleurs, la profession s'est enthousiasmée de savoir que plus de la moitié des sondés envisage d'investir dans les 5 prochaines années et que les 2/3 souhaitent le faire à travers le leasing. L'enquête ne révèle pas les raisons de cette perception. Les professionnels devront maintenant transformer l'esssai. Les marchés prioritaires ont déjà été verrouillés : Il s'agit du renouvellement du parc automobile et le financement de la transition énergétique. L'APSF souhaiterait même la mise en place d'un écosystème de financement pour les projets énergétiques, en s'appuyant sur la réussite du Morseff, financés à travers des montages en leasing. Mais la capacité financière des fournisseurs et les risques technologiques ne permettent pas de dupliquer ce modèle indéfiniment. 

 


Encadré : Digitalisation des immatriculations de véhicules financés à crédit : C'est pour bientôt ! 

Voilà un chantier prioritaire de l'APSF qui devrait changer la vie des Marocains. Il aura fallu plus de deux années d'échanges et de négociations avec le ministère de l'Equipement et la société M2M pour trouver une formule permettant aux sociétés de financement d'intégrer la solution Assiaqa Card. L'objectif est de permettre à ces sociétés, de manière dématérialisée, d'immatriculer le véhicule, d'identifier ceux financés à crédit, de gérer la mainlevée, réduisant ainsi le nombre d'interlocuteurs face aux usagers. Un projet de convention tripartie a été élaboré à cet effet. 

Suite à des négociations qui ont duré plusieurs mois, M2M et l'APSF ont trouvé, le 30 avril 2019, un terrain d'entente autour de la tarification d'accès à la solution et à sa consultation. Cette tarification doit maintenant être soumise au ministère de l'Equipement pour approbation. 

 

Par A.H

 

 

crédits société de financement

Partage RÉSEAUX SOCIAUX