Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Economie

BTP : Lancement de Salama II, un référentiel de sécurité dans les chantiers

BTP : Lancement de Salama II, un référentiel de sécurité dans les chantiers
Mercredi 26 Fevrier 2020 - Par Finances News

 

En moyenne 40.000 accidents de travail sont recensés annuellement dans le BTP et 2.000 décès sont déclarés.

Seules 13.000 entreprises déclarent leurs accidents sur 50.000 entreprises que compte le secteur du BTP.

 

Dans le cadre de ses activités d’intérêt général en faveur du secteur de la construction, le Centre des techniques et matériaux de construction (CETEMCO) a réalisé un projet sur la santé et la sécurité au travail dans les chantier du BTP au Maroc intitulé Salama II.

«Il s’agit d’un référentiel sur la sécurité du travail dans les chantiers de construction à l’instar de ce qui a été fait pour l’industrie à travers Salama I, lancé en 2016. Ce projet a pour objectif d’encourager les entreprises marocaines opérant dans le BTP à se lancer dans des démarches de management structurées compatibles avec les pratiques internationales en la matière, leur permettant d’instaurer des bonnes pratiques pour préserver la santé et la sécurité de leurs employés», a souligné Said Bouanani, DG du Cetemco, au cours d’un séminaire.

«Le BTP est une activité à risque du fait qu’il emploie plus de 10% de la population active, soit près de 1 million de personnes dont les deux tiers n'ont jamais travaillé dans le secteur. Ces employés inexpérimentés sont particulièrement exposés aux multiple risques des chantiers inhérents à la nature dangereuse du travail (travail en hauteur, chute d'objets, manutention de charges lourdes, circulation d'engins, etc)», a indiqué le responsable.

Selon les chiffres de l'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (Acaps), en moyenne 40.000 accidents de travail sont recensés annuellement dans le BTP et 2.000 décès sont déclarés, soit l’équivalent de la moitié du nombre de décès enregistrés dans les accidents de la circulation.

«Ces chiffres sont certainement très en deçà de la réalité quand on sait qu'une grande majorité d'employeurs évitent de déclarer leurs accidents aux compagnies d'assurance», affirme Bouanani.

En effet, seules 13.000 entreprises déclarent leurs accidents sur 50.000 entreprises que compte le secteur du BTP.

Il est à rappeler que le référentiel de sécurité dans le BTP a bénéficié d’un soutien financier du ministère de l’Industrie et du Commerce à travers un fonds d’appui aux centres techniques.

Il a été mené en étroite collaboration avec la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics (FNBTP), l’Institut de normalisation (Imanor) et l’Association professionnelle des cimentiers (APC).

«Ce séminaire a pour objectif de restituer les résultats dudit projet placé sous l’égide du ministère du Travail et de l’insertion professionnelle. Il a été adopté par l’Imanor en tant que norme marocaine. Les entreprises intéressées peuvent bénéficier de formation et être certifiées», affirme Bouanani.

 

assurance Actualités Marocaines BTP

Partage RÉSEAUX SOCIAUX