Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Vendredi 06 Avril 2018 - Par Finances News

Lahlimi ne décolère pas

Par David William


 

Le haut-commissaire au Plan est visiblement très remonté. Remonté vu les chiffres discordants qui circulent depuis quelques jours sur l’emploi industriel. Remonté parce que Ahmed Lahlimi a le sentiment que le travail de l’institution dont il a la charge est sapé.

Résumons : jeudi 22 mars, le département de l’Industrie a annoncé la création de 45.000 emplois nets dans le secteur en 2017, quand le HCP en a annoncé seulement 7.000, y compris l’artisanat

Mercredi 28 mars, le HCP, dans ce qui ressemble à une riposte, convie la presse pour confirmer ses chiffres. Et, surtout, se livrer à un exercice très pédagogique.

Dans un long discours transmis à la presse cette semaine, Lahlimi s’est ainsi focalisé sur la reconnaissance internationale (Commission statistique des Nations unies, Norme spéciale de diffusion de données) des méthodologies utilisées par son département avant toute publication de statistiques ou de prévissions économiques.

«La statistique constitue une discipline sérieuse et exigeante. Elle demande, comme vous le savez, de l'expertise, mais aussi de la vigilance sur le respect des normes internationales», argue-t-il. Cela pour dire qu’elle ne saurait souffrir d’aucun à-peu-près. Particulièrement en ce qui concerne le marché du travail.

Et Lahlimi le dit en des termes clairs : «une information exhaustive sur le marché du travail ne peut avoir d’autres sources alternatives crédibles (…) que l’Enquête nationale sur l’emploi», faite par le HCP. Autrement dit, toute autre information dans ce sens ne serait pas crédible.

Pourtant, le ministre de l’Industrie reste aussi droit dans ses bottes. «Chaque institution joue son rôle; le HCP fait des enquêtes qui ont leurs limites. Par contre, eu égard à la méthodologie adoptée, je certifie les chiffres que je vous communique», martèle Moulay Hafid Elalamy.

C’est dire que la bataille des chiffres n’est pas terminée. Lahlimi a d’ailleurs rencontré le chef de gouvernement dans ce sens pour lui faire part des «risques auxquels sont exposés, dans le court terme, les comptes nationaux et régionaux selon les normes consacrées par la pratique nationale et internationale».

Il promet aussi une journée «portes ouvertes» organisée par le HCP pour apporter tous les éclaircissements nécessaires.

Sauf que cela n’omet pas une question persistante : quels chiffres relatifs à l’emploi industriel font actuellement foi ? ■

 

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX