Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Maroc-CEDEAO : La «véritable» étude d’impact lancée

Vendredi 02 Fevrier 2018 - Par Finances News

 

La Commission de la CEDEAO a lancé le 1er février un appel à propositions destiné aux groupes de réflexion et de recherches basés dans la sous-région pour la réalisation d’une étude approfondie sur les implications économiques de l’adhésion du Maroc au sein de l’organisation.

Il s’agit de la première étape pour l’élaboration de l’étude d’impact que les chefs d’Etat et de gouvernement ont demandé à la Commission afin de se prononcer définitivement sur la demande du Royaume qui a déjà obtenu l’accord de principe, rapporte La Tribune Afrique, précisant que «la fameuse étude d'impact de la CEDEAO sur l'adhésion du Maroc en son sein qui a fuité en décembre dernier n'était pas vraiment la bonne».

L'appel à propositions, qui est ouvert aux cabinets, centres de recherche et groupes de réflexion basés dans l'espace communautaire, devrait traiter des «questions relatives au commerce et à l'investissement» en s'appuyant sur les implications dans six pays préalablement définis, précise la même source.

Il s'agit du Nigeria, du Ghana, de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, du Mali et du Togo. 

Selon les termes de l'appel à proposition, les candidats intéressés ont jusqu'au 2 mars 2018 pour soumissionner à travers des propositions qui ne devraient pas dépasser 15 pages et en respectant toutes les exigences en la matière, notamment pour ce qui est de la présentation, la méthodologie, les hypothèses ainsi que des indicateurs et références.

Le candidat qui sera sélectionné à l'issue de l'évaluation des différentes propositions va poursuivre le processus avec la Commission, ce qui conduira à l'élaboration de l'étude définitive d'impact, laquelle sera par la suite soumise à l'appréciation du comité de cinq pays mis en place lors du 52ème Sommet d'Abuja de décembre dernier pour «une étude approfondie sur les implications de l'adhésion», est-il indiqué.

Le comité composé de chefs d'Etat et de gouvernement de cinq pays, notamment le Togo, la Côte d'Ivoire, le Ghana, la Guinée et le Nigeria va à son tour soumettre ses recommandations à l'une des Conférences des leaders de la Communauté au titre de l'année.

C'est en effet le délai que s'est donné la CEDEAO pour se prononcer sur la demande d'adhésion du Maroc au sein de l'organisation, note la même source.

 

 

 

 

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX