Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Vendredi 13 Avril 2018 - Par Finances News

Programme d’appui aux primo-exportateurs : top départ pour la 2ème édition

 

- 50 entreprises primo-exportatrices sont ciblées sur une période de 3 ans.

- Objectif : apporter aux entreprises un soutien financier et technique.

 

Les entreprises désireuses d’étendre leurs activités hors du Maroc ont de quoi se réjouir. En effet, le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, en partenariat avec ses partenaires (CGEM, Amdie, Asmex) et son homologue de l’Economie et des Finances, lance la deuxième édition du Programme d’appui aux primo-exportateurs. En effet, la force de cette initiative, qui répond à un réel besoin d’élargir le tissu des entreprises exportatrices et d’équilibre de la balance commerciale nationale, réside dans le fait que le programme est un appui spécifique aux entreprises ayant un potentiel à l’export, ambitionnant d’avoir de nouveaux débouchés.

En clair, l’objectif est d’apporter un soutien financier et technique à 50 entreprises primo-exportatrices sur une période de 3 ans.

En conséquence, les sociétés bénéficiaires se renforceront d’une stratégie export adéquate en bénéficiant d’actions de formation et de coaching durant toute la période de mise en oeuvre de leurs stratégies export. Le soutien de l’Etat prend également la forme de prise charge de certaines actions de prospection, de promotion et de commercialisation à destination des marchés étrangers.

Le programme cible les entreprises et/ou coopératives dont le chiffre d’affaires moyen à l’export sur les trois dernières années ne dépasse pas 5 MDH. Les entreprises ambitionnant de tirer profit de cette initiative publique ont jusqu’au lundi 30 avril 2018 à 15h30 pour déposer leur candidature.

Pour autant, force est d’admettre que l’Etat doit déployer plus d’efforts afin d’augmenter le nombre d’entreprises bénéficiaires, qui semble être limité au regard de l’importance du tissu entrepreneurial national (plus d’1,3 million d’entreprises en 2016). Cet effort est susceptible à terme d’augmenter un tant soit peu le nombre d’entreprises exportatrices régulières (autour de 5.000). ■

 


Eligibilité des cabinets de conseil

L’accompagnement des entreprises bénéficiaires pour le diagnostic stratégique et l’élaboration des plans de développement à l’export sera assuré par des cabinets conseils durant les trois années de mise en oeuvre du programme. Par ailleurs, dans l’optique de s’assurer du bon niveau d’expertise et du sérieux des cabinets de conseil, le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique a instauré une série de critères à remplir. Il y a lieu de citer l’obtention du statut de personne morale avec au moins 5 ans d’existence et une situation régulière vis-à-vis de la Direction générale des impôts et vis-à-vis de la Caisse nationale de la sécurité sociale. En outre, les consultants faisant partie du personnel permanent des cabinets de conseil doivent être titulaires au moins d’un bac+5 en management ou équivalent, jouir de 10 années d’expérience dans le conseil, avec des compétences en management, stratégie, finances et accompagnement des entreprises. ■


 

 

M. Diao

 

 

 

PME
Partage RéSEAUX SOCIAUX