Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Vendredi 03 Aout 2018 - Par Finances News

Le chômage en léger recul à fin juin 2018

 

- Entre le deuxième trimestre de l’année 2017 et la même période de 2018, l’économie marocaine a créé 117.000 postes d’emploi.

- L’industrie a créé 21.000 emplois sur la période.

- Le taux de chômage est passé de 9,3% à 9,1% au niveau national 

Le taux d’activité continue de baisser

 

 

Entre le deuxième trimestre de l’année 2017 et la même période de 2018, l’économie marocaine a créé 117.000 postes d’emploi, 75.000 en milieu urbain et 42.000 en milieu rural, contre une création de 74.000 une année auparavant, selon  la note d'information du Haut Commissariat au Plan (HCP), relative à la situation du marché du travail au deuxième trimestre de l'année 2018.

 

Les services ont créé 53.000 emplois, l’agriculture, forêt et pêche 24.000, l’industrie y compris l'artisanat 21.000 et le secteur des BTP 19.000 emplois.

 

 

Dans ce contexte, entre les deux périodes, avec une baisse de 13.000 personnes en milieu urbain et 8.000 en milieu rural, le nombre total des chômeurs a reculé de 21.000 personnes au niveau national, s’établissant à 1.103.000 chômeurs.

 

Le taux de chômage est ainsi passé, entre le deuxième trimestre de 2017 et la même période de 2018, de 9,3% à 9,1% au niveau national ; de 14% à 13,7% en milieu urbain et de 3,2% à 3% en milieu rural. Les baisses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (-0,5 point) et les personnes ayant un diplôme (-0,4 point). En revanche, les hausses les plus importantes ont été enregistrées parmi les adultes âgés de 25 à 34 ans (+0,3 point) et les jeunes citadins âgés de 15 à 24 ans (+0,2 points).

 

De son côté, la population sous-employée s’est établie à 1.064.000 personnes. Le taux de sous-emploi a baissé de 0,3 point, par rapport au deuxième trimestre de 2017, passant ainsi de 9,9% à 9,6% au niveau national.

 

Taux d’activité et taux d’emplois en baisse

 

Au deuxième trimestre de 2018, la situation du marché de travail a été marquée par une poursuite de la baisse des taux d’activité et d’emploi. La population en âge d’activité (15 ans et plus) s’est accrue, par rapport au deuxième trimestre de 2017, à un rythme plus important (+1,5%) que celui de la population active (+0,8%). Le taux d’activité a, ainsi, reculé de 47,3% à 47% (-0,3 point) entre les deux périodes.

Le volume de l’emploi s’est accru de 117.000 postes, 75.000 en milieu urbain et 42.000 en milieu rural, contre une création nette de 74.000 postes une année auparavant.

Malgré l’accroissement de la population active occupée, le taux d’emploi a baissé de 42,9% à 42,8% (-0,1 point).

 

Un chômage de longue durée et de première insertion

 

Près de six chômeurs sur dix (58,8%) sont à la recherche de leur premier emploi (53% parmi les hommes et 69,7% parmi les femmes). Plus des deux-tiers des chômeurs (68,7%) attendent d’être embauchés depuis une année ou plus (64,2% parmi les hommes et 77,2% parmi les femmes). D’un autre côté, 22,5% parmi les chômeurs se sont retrouvés dans l’inactivité suite à des licenciements (18%) ou l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur (4,5%).

 

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX