Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Vendredi 13 Avril 2018 - Par Finances News

Rabbah présente à New Delhi le modèle marocain dans le domaine de l’énergie

 

Le ministre de l’énergie, des mines et du développement durable, M. Aziz Rabbah a présenté, jeudi à New Delhi, le modèle marocain dans le domaine de l’énergie.

Intervenant lors d’un débat en marge des travaux de la 16ème réunion ministérielle du Forum international de l’énergie (10-12 avril), M. Rabbah a souligné que le modèle marocain en matière d’énergie procède d’une volonté politique et stratégique clairement identifiée et accompagnée des réformes législatives nécessaires.

Le modèle marocain est un choix stratégique du Royaume, conformément à la volonté du Roi Mohammed VI en matière de sécurité et d’efficience énergétiques, a indiqué le ministre, précisant que le Maroc dispose actuellement d’une plateforme performante de recherche-innovation dans le domaine énergétique en plus de l’implication du Royaume avec plusieurs pays asiatiques, arabes, européens et africains dans le cadre d’efforts conjoints pour le développement du secteur énergétique.

Le volume des investissements dans le secteur de l’énergie à l’horizon 2030 atteindra 40 milliards de dollars, dont 30 milliards pour l’énergie renouvelable, a-t-il relevé, ajoutant que le Maroc s’assigne comme objectif de porter la part des énergies renouvelables à 42 pc dans son mix énergétique en 2020, avant de passer à 52 pc en 2030.

A travers ces investissements, le Maroc vise à mettre en place une industrie énergétique à forte valeur ajoutée en termes d’emploi et de maîtrise énergétique, à intégrer pleinement ce créneau porteur de l’économie mondiale et à s’assurer un mix énergétique répondant aux nouvelles exigences de l’énergie propre, a-t-il fait savoir.

Dans l’esprit de cette orientation, le Maroc s’est doté de nouvelles lois concernant l’efficience énergétique dès 2015, a-t-il noté, précisant que les investissements actuels dans le domaine énergétique au Maroc s’inscrivent dans le cadre de contrats à long terme dans le souci de s’assurer le facteur stabilité dans le climat des affaires.

La révolution énergétique que connait actuellement le monde offre une précieuse opportunité au Maroc qui doit œuvrer pour mieux maîtriser sa facture énergétique et réduire son indépendance dans ce domaine, a souligné M. Rabbah, assurant qu’au-delà de l’aspect financier, il s’agit avant tout d’une question de souveraineté en matière de sécurité énergétique.

En marge des travaux de ce Forum, M. Rabbah s’est entretenu, auparavant, avec le ministre chinois de l’énergie et un représentant de la Charte internationale de l’énergie.

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX