Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

«Noor III, l’une des centrales solaires thermiques les plus avancées au monde»

Vendredi 12 Octobre 2018 - Par Finances News

 

La Centrale solaire Noor Ouarzazate III sera livrée à Masen d’ici la fin du mois d’octobre. Dans cet entretien, Anas Raisuni, DG de Sener Maroc, aborde le caractère pionnier de la Centrale, ainsi que les activités du groupe au Maroc.

 

 

Finances News Hebdo : En quoi la centrale solaire Noor III qui sera bientôt livrée à Masen, est une fierté pour Sener ?

Anas Raisuni : La centrale solaire Noor Ouarzazate III est la deuxième installation équipée de la technologie de tour centrale et du système de stockage de sels fondus conçue par Sener. Elle est également l’une des premières au monde à appliquer cette configuration à une échelle commerciale.

En tant que principal technologue de la centrale, nous pouvons aujourd’hui annoncer avec fierté que nous avons contribué à la conception et la construction de l'une des centrales solaires thermiques les plus avancées au monde qui, une fois opérationnelle, marquera un tournant dans le secteur des CSP (Concentrated Solar Power ndlr).

 

F.N.H. : Comment Sener se différencie-t-elle par le biais de l'innovation au Maroc ou dans les autres pays ? 

A. R. : Depuis sa création, l’innovation est placée au cœur des activités du groupe. Nous investissons de manière continue 6% de notre chiffre d’affaires dans la R&D. Cet investissement permet au groupe de développer des projets énergétiques innovants et des solutions techniques et technologiques à forte valeur ajoutée.

L’innovation est inscrite dans l’ADN de Sener pour deux raisons fondamentales : d’une part, Sener est, par vocation, une entreprise de hautes technologies, autrement dit, nous intégrons des solutions technologiques performantes sur l’ensemble de notre chaîne de valeur, aussi bien dans la production, la distribution que le développement de projets énergétiques, infrastructures ou aérospatiales.  D'ailleurs, nous avons eu l'occasion d'intervenir et de valoriser notre expertise en matière de gestion des chaînes d'approvisionnement dans les projets CSP, lors de la conférence SolarPaces 2018.

D’autre part, l’organisation du groupe est conçue pour faciliter la collaboration et favoriser les synergies entre les différents départements. A travers une approche multidisciplinaire, Sener capitalise sur les connaissances, l’expérience et les compétences de chaque département dans une technologie particulière. Aujourd’hui, Sener dispose de nombreux brevets couvrant tous les domaines d’activité de l’entreprise.

 

F.N.H. : Quelles sont vos différentes activités et vos projets futurs au Maroc ?

A. R. : Sener dispose de compétences et d’une longue expérience dans le développement de projets intégrés, clés en main, dans plusieurs secteurs clés : énergies renouvelables, énergie, pétrole, gaz, infrastructures et transports.

Dans le domaine de l’énergie, Sener fait partie du consortium qui développe le projet des centrales Noor I, Noor II et Noor III à Ouarzazate. Le groupe dispose également d’une expertise avancée des grands programmes énergétiques, tels que les projets gaziers.

Aujourd’hui, nous souhaitons développer notre activité dans le secteur gazier à l’aune du programme gazier marocain, notamment le mégaprojet Gas To Power.

 

F.N.H. : Selon vous, quel rôle le Maroc pourrait-il  jouer dans la promotion des énergies renouvelables sur le continent africain, qui affiche de gros besoins énergétiques ? 

A. R. : La stratégie marocaine en matière de promotion des énergies renouvelables positionne le pays parmi les plus compétitifs à l’échelle régionale et internationale. Le programme énergétique dédié aux énergies renouvelables a permis au Maroc de réduire sa dépendance aux combustibles fossiles mais aussi à attirer plus d’investisseurs dans un marché qui connaît une réelle dynamique.

Au regard de ces avancées, le Maroc peut aujourd’hui revendiquer le statut de pays référence en matière de programmes de développement des projets énergétiques structurants. Il est aisé de dire aujourd’hui que le Maroc est une locomotive dans le domaine des énergies renouvelables à l’échelle continentale, que ce soit sur le plan technique, technologique ou humain. ■

 

 

Propos recueillis par M. Diao

 

 

Energie
Partage RéSEAUX SOCIAUX