Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

La Suisse de plus en plus tentée par le marché marocain de l’énergie

Mardi 30 Janvier 2018 - Par Finances News

 

Les deux pays ont signé à Genève un mémorandum d’entente dans le domaine énergétique

 

 

La Suisse est disposée à mener des initiatives communes avec le Maroc en matière énergétique et à inciter ses entreprises afin de saisir les opportunités offertes sur ce marché, a affirmé mardi à Genève la ministre suisse de l'environnement, des transports et de l'énergie, Doris Leuthard.

«Nos entreprises s'intéressent de plus en plus au marché marocain, notamment sur le plan de l'efficacité énergétique comme la gestion des déchets», a-t-elle déclaré à la MAP à l'issue de la signature d'un mémorandum d'entente maroco-helvétique dans le domaine énergétique.

La signature de cet accord a fait suite à une entrevue de Leuthard avec le ministre de l'Énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rebbah, en marge des 19e Assises européennes de la transition énergétique.

«Le Maroc est un pays ouvert aux investissements, ce qui permet aux deux pays de travailler ensemble et mettre en œuvre des projets communs», a souligné la ministre, notant que nombre d'entreprises helvétiques opèrent au Royaume dans le photovoltaïque et des domaines en lien avec l'efficacité énergétique.

Leuthard a dans ce contexte indiqué qu'elle envisage de se rendre au Maroc à la tête d'une délégation économique en vue d'explorer la possibilité d'initier «des projets de coopération concrète».

Le Maroc, a-t-elle dit, dispose d'un potentiel dans le secteur de production de l'électricité par un recours accru au solaire et à l'énergie biomasse, domaines dans lesquels la confédération a développé une grande expertise.

La ministre s'est en outre félicitée des progrès enregistrés au Maroc au cours des dernières années dans le souci d'augmenter le recours aux énergies propres et d'accroître les investissements vers la réalisation d'objectifs ambitieux en la matière.

Par ce mémorandum d'entente, les deux pays mettent l'accent sur un large spectre de domaines de coopération : augmentation de l'efficacité énergétique dans les bâtiments, l'agriculture et les transports ainsi que le développement des énergies renouvelables grâce à l'innovation technologique et le stockage de l'énergie.

Le développement des infrastructures énergétiques, en particulier des systèmes électriques, la réforme du secteur par l'ouverture des marchés et la promotion d'un mix énergétique durable sont également parmi les secteurs de coopération identifiés.

Il sera également question de mener des projets communs de recherche et de développement ainsi que des investissements et diverses coopérations de partenaires commerciaux des deux pays.

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX