Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Dimanche 29 Avril 2018 - Par Finances News

Discours Royal : Le Fonds Bleu du Bassin, un projet fédérateur avec des perspectives pour la région et le continent africain

 

Le Fonds Bleu du Bassin du Congo, qui constitue le principal instrument financier de la Commission Climat du Bassin du Congo, est un projet fédérateur qui ouvre de belles perspectives pour le bassin du Congo, pour la région et pour le continent africain, a affirmé le Roi Mohammed VI. 

Dans un discours prononcé dimanche devant le 1er Sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de la Commission Climat et du Fonds Bleu du Bassin du Congo, qui se tient à Brazzaville, le Souverain a affirmé que ce grand projet entraînera ''nécessairement" une dynamique positive, porteuse de projets capables de soutenir les économies des Etats membres. Outre le fait qu'il permettra l’amélioration des voies de navigation intérieure, l’aménagement des ports secondaires et le développement de la pêche durable dans les pays membres. 

Ce projet favorisera également la lutte contre la pollution des cours d’eaux et le renforcement de l’irrigation, dans la perspective de l’amélioration de la productivité agricole, a relevé le Roi, notant que "cette nouvelle économie de l’eau et autour de l’eau, sera le moteur du développement". 

Le Souverain a, toutefois, soutenu que la mise en place de ce Fonds "doit s’accompagner de la mobilisation de tous les acteurs économiques et de la société civile, pour que s’engagent des actions concrètes d’atténuation et d’adaptation, et que soit garantie l’émergence d’un mode résilient de développement". 

Dans Son discours, le Souverain a, en outre, fait observer que le financement de ce projet, qui ouvre de belles perspectives pour le Bassin du Congo, pour la région et pour le Continent africain, constitue le défi majeur à sa mise en œuvre. 

"Nous devons ainsi innover et créer des mécanismes qui identifieront et mobiliseront les ressources financières; il nous faut convaincre les bailleurs de Fonds bilatéraux et multilatéraux, publics ou privés", a insisté le Souverain. 

Le Roi a tenu également à rappeler les étapes franchies depuis le Sommet Africain de l'Action. ''A Oyo, en mars 2017, le Fonds bleu a été lancé ; son opérationnalisation a été conçue à Brazzaville, en novembre 2017 et, à Rabat, en mars 2018, sa mise en place a été accélérée, lors d’une rencontre sur les termes de référence de l’étude de préfiguration du Fonds Bleu".

''Tout au long de ce processus, le Royaume du Maroc s’est mobilisé, et, pour assurer la réussite de ce projet ambitieux, il a déployé l’expertise qu’il a acquise, en matière de lutte contre les changements climatiques'', a souligné  le Roi, affirmant avoir choisi de soutenir ce programme, car il est fondé sur un nouveau paradigme qui répond aux besoins présents et futurs. Il s’appuie, en effet, sur des programmes intégrés, inclusifs et solidaires de la nouvelle économie bleue et verte. 

''Nous avons été confortés dans notre soutien par la dimension humaine placée au cœur du projet. En effet, l’adoption d’une approche inclusive et participative à l’égard des habitants de la région est essentielle'', a souligné le Souverain. 

Et c'est mus par un esprit de fraternité et de solidarité africaine que ''nous sommes ici pour contribuer à créer une dynamique vertueuse. Le véritable enjeu est la sauvegarde et la valorisation d'un patrimoine africain précieux : le Fleuve Congo'', a affirmé le Roi. ''Nous avons ce devoir envers les 200 millions d'Africains et Africaines qui vivent dans ce Bassin, envers Notre continent''. 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX