Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

COP 24 : Le Roi appelle à soutenir l’Afrique

Vendredi 07 Decembre 2018 - Par Finances News

 

Le message royal adressé aux participants de la COP24, qui se tient à Katowice en Pologne, brille par la richesse des axes abordés. Le Souverain a rappelé la nécessité de la part des bailleurs de fonds internationaux de soutenir l’Afrique pour faire face aux défis climatiques.

 

L’organisation de la COP22 en novembre 2016 à Marrakech et les différentes politiques publiques mises en place montrent amplement le parti pris du Maroc en matière de protection de l’environnement et de la promotion de l’économie verte. D’ailleurs, cet engagement a été rappelé par le Roi Mohammed VI dans un message adressé à la 24ème Conférence des parties signataires de la convention-cadre de l'ONU sur le changement climatique (COP24), dont les travaux ont débuté ce lundi 3 décembre 2018 à Katowice en Pologne.

«Le Royaume du Maroc inscrit les questions environnementales et les défis climatiques parmi les priorités de ses politiques nationales», a indiqué le Roi dans un message dont la lecture a été donnée par SAR le Prince Moulay Rachid. «L’ambition du Royaume se décline concrètement à travers sa contribution prévue, déterminée pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, son Plan national d’adaptation, ainsi que son Programme national des énergies renouvelables», a indiqué le Souverain.

A ce titre, il est utile de rappeler qu’en matière d’énergies renouvelables, l’objectif du Maroc à l’horizon 2030 est de porter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à 52%. Sachant qu’en 2017, ce chiffre tournait autour de 34%. A titre de comparaison, au moins 32% de la consommation en électricité devraient provenir des énergies renouvelables dans l’Union européenne à l’horizon 2030. C’est dire la bonne posture du Royaume en matière de promotion des énergies renouvelables.

 

Une détermination sans faille

«En qualité de président de la COP22, le Maroc n’a eu de cesse de renforcer la dynamique amorcée au lendemain de la conclusion de l’Accord de Paris», a rappelé le Souverain. Et d’ajouter : «Le Royaume s’est employé notamment à mettre en œuvre l’Appel de Marrakech pour le climat et le développement durable, et le Partenariat de Marrakech pour l’action climatique».

Notons que l’Appel de Marrakech pour l’action climatique constitue un cadre qui permet de suivre et donner les priorités à l’action pour le climat. Celui-ci vise également à rassembler les acteurs étatiques et non étatiques engagés dans l’action climatique au sein d’une même plateforme afin de partager les succès, les leçons et les bonnes pratiques. «Le Royaume du Maroc affirme qu’il restera mobilisé comme par le passé, avec foi et détermination, à l’échelle nationale, continentale et internationale», soutient le Roi qui espère dans le même temps que la COP24 soit l’occasion de consolider l’engagement mondial, qui a d’ores et déjà été pris sur la question climatique. Tout l’enjeu de cette manifestation internationale sera de faire respecter  les engagements des Etats pris dans le cadre de l’Accord de Paris.

 

L’Afrique au cœur des priorités

«Il nous paraît désormais essentiel de prendre des mesures concrètes et volontaristes, particulièrement par une mobilisation constante en faveur des pays en développement, en termes de transfert de technologie et de respect des engagements de financement pris à leur égard», a affirmé le Souverain, tout en ne manquant pas de faire remarquer que  «le continent africain est frappé de plein fouet par les impacts négatifs du changement climatique, alors même qu’il n’est pas responsable de cette situation inéquitable».

A l’évidence, ce plaidoyer est un appel aux partenaires et aux bailleurs de fonds internationaux qui doivent épauler davantage les pays africains dont certains paient un lourd tribut à cause des conséquences du réchauffement climatique. «L’Afrique n’est pas soutenue et secondée par les partenaires et les bailleurs de fonds internationaux», dixit le Roi, qui a rappelé les efforts consentis par le Maroc pour soutenir ses partenaires africains. «Animé par son engagement en faveur des causes africaines, le Royaume du Maroc poursuit l’accompagnement du processus de mise en œuvre des trois commissions climat, issues du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains, tenu en marge de la COP22 : sur le bassin du Congo, la région du Sahel et les Etats insulaires». En définitive, le Roi en appelle à la solidarité entre les Etats afin de relever les défis climatiques. ■

 

Par M.D

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX