Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Samedi 13 Janvier 2018 - Par boursenews

Le marché actions préserve son biais haussier

 

Malgré un manque cruel de catalyseurs, le marché casablancais ne plie pas et poursuit son ascension signant une troisième semaine haussière d’affilée.


L’indice Masi (+1,02% sur la semaine) a gagné 135 points et termine sa course hebdomadaire à 12.666 points. Cette belle poussée a en effet permis au Masi d’effacer l'intégralité des pertes accumulées depuis le mois de décembre.  

Toujours est-il que le manque d’entrain des opérateurs est patent en ce début d’année. En témoignent les volumes d’activités qui n'ont totalisé que 403 MDH sur le marché central cette semaine, faute de nouvelles majeures. Sur le marché de blocs, 807 MDH y ont transité le lundi 8 janvier. 

  


L’immobilier fait figure pâle  


Le secteur immobilier qui a connu des mouvements spéculatifs tout en créant un accès de volatilité à la cote dans les premières séances de 2018, a fait machine arrière cette semaine. Résidence Dar Saada a reculé de 3,15%, Addoha a lâché 2,44% et Alliances a perdu 0,91%, le tout dans un volume d’activité restreint de 29 MDH. L’on rappelle que ces trois valeurs avaient drainé plus de 112 MDH d’échanges la semaine écoulée.  

À l’inverse, Disway et Snep, les deux dossiers qui ont démarré l’année sur les chapeaux de roues ne semblent pas fléchir. La première affiche depuis le début d’année une progression de 21,26% et cote à 490 DH ( niveaux de mars 2011 ) et la deuxième prend près de 18% YTD à 670 DH. 


Masi : En partie haute de son canal 


Rien de neuf sur le plan technique, l'indice Masi évolue toujours dans son large canal latéral (12.100 points /12.700 points). La séance du vendredi (+1,02%) a toutefois ramené l’indice, sans ménagement, à quelques points de la borne haute du trading range (12.700 pts). Son franchissement- sous réserve d’accélération des volumes de transactions- validerait le message haussier. 

 


International : Les points à retenir


* Coup de semonce sur les marchés obligataires

* Les taux des emprunts d'Etat à 10 ans sont nettement remontés

* La hausse du pétrole suggère une accélération de l'inflation

* Les banques centrales pourraient réagir plus fortement que prévu

* Les actions trouvent un soutien dans les résultats d'entreprises

 

Si l'année a débuté en fanfare sur les marchés d'actions, le premier coup de semonce de 2018 est venu des marchés obligataires avec une brusque remontée des taux longs, qui a ravivé les interrogations sur une reprise de l'inflation et les incertitudes sur les politiques monétaires des grandes banques centrales.

Tout est parti de la décision, inattendue, de la Banque de Japon de réduire le montant de ses rachats d'obligations d'Etats japonaises, qui a alimenté les rumeurs sur une possible diminution de son soutien monétaire cette année.

Les informations - remises en cause par la suite par Pékin - sur une possible diminution des achats chinois de bons du Trésor américain, puis la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), qui suggère un prochain changement de discours de l'institution, ont encore accéléré le mouvement de remontée des taux des obligations d'Etat de longue échéance.

  

Partage RéSEAUX SOCIAUX