Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Vendredi 21 Avril 2017 - Par financenews

Résultats annuels mitigés pour Nexans Maroc

 

Le spécialiste du câble et des équipements électriques affiche un chiffre d’affaires à 1,56 milliard de dirhams en 2016, en baisse de 3,4% par rapport à l’exercice 2015. Son résultat opérationnel est en recul de 5% comparativement à 2015. Nexans Côte d’Ivoire démarre en janvier 2018

 

«Notre chiffre d’affaires est en réduction compte tenu de la baisse de l’activité export de 26% au deuxième semestre, cette dernière représente 35% de notre activité globale».

C’est ce qu’a souligné Karim Bennis, administrateur Directeur général de Nexans Maroc, lors d’une conférence de presse tenue pour la présentation des résultats 2016 de la filiale du géant français. Et d’ajouter que «la baisse des cours des métaux au niveau mondial a, de même, impacté notre performance commerciale».

Nexans Maroc, dont l'activité est corrélée au BTP, ressort avec un résultat d’exploitation en léger recul de 4,7%, à 63 millions de dirhams en 2016, contre 66 MDH une année auparavant. Un résultat opérationnel jugé satisfaisant compte tenu de la baisse des volumes, selon le top management.

La part de marché, elle, s’améliore de 1,3 point, et ce parallèlement à des indicateurs économiques en berne comme le ralentissement du marché du BTP, la poursuite de la dégradation des délais de paiement et finalement, dans une moindre mesure, le recul des investissements de l’ONEE, lequel octroie beaucoup plus de priorités aux énergies renouvelables.

Pour ce qui est des perspectives pour les années à venir, le spécialiste du câble annonce une enveloppe de 40 millions de DH par an. Ces investissements concerneront en grande partie l’amélioration de l’outillage industriel et le renforcement de la sécurité.

 

Nexans Côte d’Ivoire démarre en janvier 2018

 

Sur le marché marocain, et en plus du déploiement d’une croissance externe, essentiellement commerciale, Nexans Maroc s’ouvre également sur le marché des énergies renouvelables, jugé porteur et qui reste tout de même tributaire de la volonté de l’Etat à accélérer le processus d’investissement, selon le management.

En ce qui concerne l'Afrique, l’activité de la filiale du Groupe Nexans, Nexans Côte d’Ivoire, ne démarrera d’une manière effective qu'en janvier 2018. En outre, le management affirme qu’il compte déployer sa stratégie internationale à travers deux principaux axes, à savoir les bases industrielles et les sociétés de distribution.

Au terme de sa présentation, Karim Bennis a annoncé un dividende de 4 DH pour l’année 2016 contre 7 DH l’année écoulée, soit une baisse de 42%, à valider lors de la prochaine AGO prévue le 30 juin. ■

 

 

Par Y. Seddik

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX