Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Marché actions : en pleine déroute

Jeudi 01 Novembre 2018 - Par Finances News

 

La place casablancaise a perdu plus de 70 milliards de DH de capitalisation depuis le début de l’année.

Elle enregistre un huitième mois de baisse d’affilée.

 

 

Rien ne semble pouvoir arrêter la baisse à la Bourse de Casablanca. Le marché aligne un huitième mois de baisse consécutive. Une configuration inédite depuis 2008. Plus de 70 milliards de DH de capitalisation sont partis en fumée depuis le début de l'année, et le marché perd près de 18% depuis son pic touché en février.

Le Masi termine sa quatrième semaine consécutive de baisse et c'est la quatrième fois cette année que l'on enregistre une telle série. Les investisseurs commencent à s'y habituer.

Autre statistique édifiante : la Bourse a connu 17 semaines de hausse depuis le début de l'année, dont 8 seulement entre fin mars et aujourd'hui, contre 9 sur les seuls 3 premiers mois de l'année. Près de la moitié des secteurs représentés à la Bourse enregistre des baisses supérieures à 10%. Bref, une série de statistiques qui démontre la vigueur et la fermeté du courant vendeur.

 

Le marché casse un niveau important

A 10.916 points en clôture mardi, le marché termine sous le seuil des 11.100 points, niveau qu’il a essayé de soutenir à deux reprises depuis début septembre, avant de céder. L'inscription de ce nouveau plus bas annuel dégrade encore plus les valorisations des portefeuilles aussi bien chez les OPCVM que chez les institutionnels. Les premiers affichent une perte moyenne de 6,8% depuis le début de l'année, alors que leurs actifs sous gestion se dégradent de 7% sur la période. Mais globalement, les dégâts restent maîtrisés chez les gestionnaires sur un horizon un peu plus long, après deux belles années de performance. Au passage, le Masi a complètement éliminé ses gains de 2017 et traite sur ses niveaux de fin 2016.

Les investisseurs à la vente au deuxième trimestre

Selon l’AMMC, les volumes traités durant le deuxième trimestre de l’année 2018, sur les deux marchés central et blocs, ont atteint 11,06 milliards de dirhams. L’essentiel des négociations s’est soldé sur le marché central, totalisant un montant de 9,81 milliards de DH, soit 89% du volume global. Les transactions de gré à gré représentent, quant à elles, 11%, soit 1,24 milliard de dirhams. Le volume sur actions enregistré sur le marché central durant le deuxième trimestre 2018 a progressé de 4,4% par rapport à la même période de l’année précédente. Près de 47% de ce volume reviennent aux personnes morales marocaines, suivies des OPCVM, des personnes morales étrangères et des personnes physiques marocaines, avec des parts respectives de 32%, 9,83% et 9,76%. En termes de position nette, seules les personnes morales marocaines ont une position nette acheteuse. Les autres catégories d’investisseurs ont une position nette vendeuse.  ■

 

Y. Seddik

 

 

Bourse
Partage RéSEAUX SOCIAUX