Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Financement des TPE : Attijariwafa bank a dépassé ses objectifs (entretien)

Vendredi 21 Septembre 2018 - Par Finances News

 

- En marge de l’inauguration du centre Dar Al Moukawil à Fès, Khalid Lakhiari, représentant du marché de la TPE au sein d’Attijariwafa bank, revient sur la vocation de ces centres et le travail effectué par le groupe bancaire pour l’amélioration de l’accès au financement des TPE.

- Les process du groupe ont évolué pour octroyer des crédits aux TPE de façon industrielle

 

Finances News Hebdo : Dans quel contexte s’inscrit l’inauguration officielle du Centre Dar Al Moukawil de Fès et quelle est l’importance du tissu de TPE de cette ville ?

 

Khalid Lakhiari : Dar Al Moukawil de Fès, spécialisée dans l’accompagnement des TPE et des porteurs de projets, est le cinquième centre à l’échelle nationale. Pour rappel, la première structure du genre a été ouverte à Ait Melloul, (région d’Agadir) en juillet 2017. Le but est d’implanter Dar Al Moukawil dans les autres villes du Maroc. La ville de Fès est forte d’un tissu entrepreneurial important, notamment dans le domaine de l’artisanat.

A noter que depuis que le Centre de la ville a ouvert ses portes, nous constatons une affluence importante de TPE et de porteurs de projets, à la recherche d’informations, de formation et d’accompagnement.

 

 

F.N.H. : Quels sont les services proposés par les Centres Dar Al Moukawil ?

 

Kh. L. : Nos structures spécialisées proposent un accompagnement dispensé par des professionnels à titre gratuit pour les clients et non clients d’Attijariwafa bank.

Concrètement, cet accompagnement concerne quatre volets. Le premier a trait à la mise à disposition d’une information riche, sous forme digitale, accessible pour tous grâce aux tablettes disponibles dans les centres. 100 cours en ligne afférents à l’activité de l’entreprise sont accessibles.

L’information est également portée à la connaissance des TPE et des porteurs de projets sous forme de guides pratiques en langues française et arabe (étapes de création d’entreprise, gestion de trésorerie, businessplan, etc.).

Le deuxième service est inhérent au conseil et à l’orientation. Les porteurs de projets et les chefs de TPE peuvent s’adresser aux conseillers des centres afin d’être accompagnés plusieurs fois, et ce en fonction de leurs besoins en conseils et orientation.

Le troisième service n’est autre que la formation. Le centre abrite une salle dédiée à cet effet. Il faut savoir que deux groupes de 15 personnes sont formés tous les jours dans plusieurs domaines (fiscalité, export, services financiers, etc.).

Enfin, le quatrième service qui constitue la nouveauté de cette année, est que les Centres Dar al Moutawakil œuvrent pour la mise en relation à travers deux leviers, notamment les journées marché et le BtoB sectoriel. Pour le premier levier, une entreprise importante, engagée socialement dans la ville qui abrite le Centre, est ramenée dans nos locaux. L’objectif est de rapprocher les TPE sélectionnées à la grande entreprise en question. Cette dernière propose son offre d’achat. Nous avons eu récemment une expérience concluante en la matière dans la ville de Meknès. Le BtoB sectoriel consiste à réunir des TPE évoluant dans la même branche d’activité dans la perspective de développer des synergies et des opportunités d’affaires entre elles.

 

 

F.N.H. : Quel bilan pouvez-vous dresser depuis l’ouverture du premier Centre Dar Al Moukawil en juillet 2017 ?

 

Kh. L. : Le bilan est plutôt positif comme en témoignent les chiffres. Plus de 600 formations ont été dispensées dans les centres en faveur de 8.900 entrepreneurs. Plus de 12.000 entretiens ont été effectués par nos conseillers au titre de l’accompagnement.

A cela s’ajoutent plus de 140 séances d’animation qui se sont déroulées hors des centres, avec plusieurs partenaires privés (CGEM, fédérations professionnelles, associations, etc.) et publics (CRI, Anapec, Chambres de commerce, etc.). A noter que nous avons également enregistré dans le registre national de l’autoentrepreneur plus de 1.000 personnes.

Au-delà des chiffres, notre fierté est le rôle central joué par les centres dans leur région pour l’amélioration du tissu entrepreneurial.

Par ailleurs, il faut savoir qu’il existe des TPE qui réussissent dans notre pays en innovant. Afin d’encourager celles-ci, le Groupe Attijariwafa bank a lancé l’initiative des Trophées de la TPE. A ce jour, plus de 1.500 candidatures ont été enregistrées.

 

 

F.N.H. : Quels sont les efforts déployés par le Groupe AWB pour faciliter l’accès des TPE au financement ?

 

Kh. L. : L’activité de la banque concernant cette catégorie d’entreprise se porte bien. Les process et les structures internes du groupe ont évolué pour octroyer des crédits aux TPE de façon structurée et rapide, voire industrielle.

Au cours des trois dernières années, AWB s’est engagée publiquement à financer un nombre de TPE pour un montant déterminé. A titre d’exemple, en 2017, notre groupe s’est engagé à financer 30.000 TPE pour un montant de 7 Mds de DH. Au regard du bilan effectué au cours du mois de mars 2018, les objectifs ont été dépassés, car 32.500 crédits (26.000 crédits en 2016 pour 6,7 Mds de DH) ont été octroyés aux TPE pour un montant global de 7,1 Mds de DH. Pour 2018, l’engagement porte sur 40.000 TPE pour un montant de 8 Mds DH. Ces chiffres sont ambitieux et nous comptons atteindre les objectifs. ■

 

 

Propos receuillis par Momar Diao

 

 

Attijariwafa Bank TPE
Partage RéSEAUX SOCIAUX