Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Jeudi 08 Fevrier 2018 - Par financenews

Voiture de l'année : le sacre de Peugeot 3008

 

 

Le voile a été levé sur les Trophées de l’automobile 2018 organisés par le magazine Autonews. Peugeot 3008 succède ainsi à Audi A4 et remporte le titre très convoité de «Voiture de l’année au Maroc» pour l’année 2018.

 

(de g. à d.) Nawal Afiq, responsable marketing et communication chez Sopriam ; Mohamed Laârej, ministre de la Culture et de la Communication ; Arnaud de Sury Aspermont, Consul de France à Casablanca ; Amine Souheil, DG délégué de Sopriam, et Hassan Bouâtache, directeur commercial de Peugeot Maroc.

 

Le SUV a su conquérir le jury d’experts lors des tests  dynamiques effectués sur le circuit Moulay El Hassan à Marrakech.

«C’est un événement très réussi grâce à une bonne organisation. La voiture de l’année est très attendue non seulement par les professionnels du secteur mais aussi par les passionnés de l’automobile», souligne Mohamed Laârej, ministre de la Culture et de la Communication, invité de marque de la soirée de remise des trophées, qui a réuni un parterre de convives issus essentiellement du monde de l’automobile et de la finance.

L’intérêt pour les Trophées de l’automobile va crescendo depuis la première édition. Cet intérêt ne se dément pas, en témoigne l’accompagnement de certains partenaires et sponsors, à l’instar d’Eqdom, sponsor Gold de l’évènement. «Nous avons soutenu cet événement depuis la première édition. L’automobile est un segment essentiel à notre activité. Nous sommes un acteur important sur le marché, grâce à notre savoir-faire et notre historique dans le domaine. Nous voulons toujours promouvoir notre image à travers ces manifestations», souligne Mohamed El Mourabit, Directeur général délégué d’Eqdom.

Il faut rappeler que les votes ont duré deux mois sur le site www.autonews.ma. Pas moins de 48.000 personnes y ont participé, et ont permis de réaliser un premier écrémage, en sélectionnant 10 véhicules parmi les 19 nouveautés de l’année 2017 qui étaient en lice pour le titre de la Voiture de l’année 2018. Les internautes ont choisi également les meilleures voitures par catégorie.

 

Les gagnantes par catégorie : 

Citadines : Renault Clio IV

Moyennes : Hyundai i30

Familiales : Mercedes Classe C

Grandes routières : BMW Série 5

Prestigieuses : Porsche Panamera

Breaks & monospaces : Fiat Doblo

Coupés & cabriolets : Volkswagen Coccinelle

SUV : Alfa Romeo Stelvio

 



 Amine Souheil, DG délégué de Sopriam, importateur exclusif de Peugeot au Maroc : «Une fierté pour les équipes de Peugeot Maroc !» 

 

Finances News Hebdo : Quelles est votre sentiment après la consécration de Peugeot 3008 ?

 

Amine Souheil : Je suis très heureux pour les équipes de Peugeot Maroc. Elles ont fait un très bon travail pour mettre en valeur ce beau produit et le faire connaître au public marocain et aux professionnels du secteur. Un véhicule exceptionnel sur lequel le constructeur a beaucoup investi, en introduisant de nouvelles innovations qui lui ont permis de conquérir de nouvelles parts de marché dans le monde. Ce n’est pas un hasard s’il a été élu meilleure voiture de l’année en Europe en 2017 et au Maroc en 2018. Avec ce titre, Peugeot 3008 s’adjuge une quarantaine de distinctions mondiales.

En toute modestie, lors de ce concours, je savais que notre SUV avait plusieurs atouts pour remporter la compétition. Il faut rendre hommage aux organisateurs et au jury qui ont prouvé une fois encore un niveau élevé de professionnalisme.

 

F.N.H. : Quel a été l’accueil des clients marocains pour ce véhicule et allez-vous capitaliser sur ce titre pour le positionner davantage ?

 

A. S. : Pendant les premiers mois de sa commercialisation, le SUV a séduit les clients grâce à son design attirant, son architecture intérieure bien soignée, un confort confirmé et une mécanique puissante et sobre. Il faut souligner que Peugeot n’était pas présente dans ce segment très prisé par le marché marocain. J’ai beaucoup d’espoir pour ce véhicule, il aura une longue vie dans notre pays et fera partie intégrante du paysage automobile. Nous allons travailler davantage pour le promouvoir et le titre remporté aujourd’hui devrait consolider son image. ■

 


 

Yves Bey-Rozet, doyen de la presse automobile française et membre du jury : «Un événement ancré dans le paysage automobile»

 

Finances News Hebdo : Vous en êtes à votre deuxième participation à cet événement, quel est votre appréciation ?

 

Yves Bey-Rozet : Il faut d’abord mettre en exergue la bonne organisation qui a permis de réussir l’événement devenu ancré dans le paysage automobile marocain. Il faut aussi relever la belle mise en scène lors de la soirée de présentation de la voiture de l’année et des autres véhicules consacrés par catégorie.

Le plus important, c’est le travail que nous avons effectué sur le circuit de Marrakech. Les importateurs ont joué le jeu en nous fournissant les voitures dans les délais. Nous les avons testées dans un environnement très sécurisé sachant évidemment qu’elles sont des routières et pas des voitures de course. Je dois avouer que nous avons eu affaire à un beau plateau, c’est une belle année, nous n’avons pas eu de mauvaise voiture.

Même celle qui a fini neuvième ou dixième au décompte final, a beaucoup de talent. Cinq véhicules ont pu se détacher. Le podium n’était pas celui que j’avais en tête mais il me va très bien.

 

F.N.H. : Un mot sur la 3008, l’heureuse élue ?

 

Y. B. R. : Peugeot 3008 dispose de plusieurs qualités qui lui ont permis de se distinguer par rapport à ses concurrentes. Je cite notamment le châssis qui est en quelque sorte un tapis volant, il procure beaucoup de confort pour les passagers à bord. Il faut aussi souligner que les concepteurs du véhicule ont pris beaucoup de risque sur le style. Peugeot a osé faire une rupture, un pari gagnant en fin de compte. Il a été élu voiture de l’année en Europe, ça ne me choque pas qu’il le soit aussi au Maroc. ■

 

Par Charaf Jaidani

 

 

 

 

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX