Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Jeudi 22 Fevrier 2018 - Par Finances News

LLD : année record pour Arval

 

- La flotte passe à plus de 1,1 million de véhicules, soit une croissance de 7,4%

- Le groupe va renforcer son offre de solutions innovantes et de véhicules électriques.

 

 

La flotte d’Arval, le spécialiste de la location longue durée (LLD) a atteint 1.103.835 véhicules au terme de l’année 2017, soit une progression de 7,4%. Il s’agit d’un nouveau record pour la filiale du groupe BNP Paribas, grâce à un comportement favorable de tous ses marchés (la firme est présente dans 29 pays), notamment ceux des pays émergents.

Pour se démarquer de ses concurrents et consolider son positionnement, Arval a misé sur l’élargissement et le renforcement des offres à forte valeur ajoutée. Dans ce cadre, des solutions digitales innovantes ont été déployées pour les gestionnaires de flotte et les conducteurs, grâce au développement des services télématiques intégrés.

«2017 a été une nouvelle année de succès et de réalisations prometteuses. Le parcours effectué démontre la pertinence de notre stratégie, ainsi que la qualité et l’engagement de nos équipes. Nous annonçons aujourd’hui le lancement d’offres avant-gardistes, qui vont contribuer à la transformation du marché et accélérer l’élargissement de notre offre globale. Nous nous engageons toujours plus à apporter aux collaborateurs de nos clients des solutions innovantes, simples d’utilisation et respectueuses de l’environnement», a déclaré Philippe Bismut, PDG d’Arval, au cours d’une conférence de presse à Paris.

Le loueur table en effet sur le digital pour ratisser large sur le marché. Parmi les cinq offres qui seront prochainement lancées, figure notamment «Arval for me» qui permet aux clients d’accéder au réseau du groupe.  Cette offre comprend une gamme entière de services dont l’entretien et la réparation (carrosserie, pneumatique, pare-brise, etc.). Elle sera progressivement disponible dans plusieurs pays.

La solution «Arval Car Sharing», quant à elle, permet aux salariés des entreprises clientes de disposer d’un véhicule sur une période donnée en le réservant

à l’avance. Il s’agit d’une offre destinée aux utilisations professionnelles ou privées.

«My Arval» est, lui, un portail Internet destiné aux responsables de flotte, composé d’outils de reporting afin de mieux gérer les véhicules. Pour accompagner le développement du marché en matière de mobilité durable, Arval s’active au niveau du déploiement des véhicules électriques.

Grâce à son partenariat avec Renault, Nissan et NewMotion, son offre couvre l’ensemble de l’écosystème de la voiture électrique, y compris l’installation nécessaire au domicile et sur le lieu du travail, les moyens de paiement intégrés et les services digitaux associés (réservation, suivi de consommation et emplacement de la recharge). Arval ambitionne de porter à 5% sa flotte en véhicules électriques d’ici 2020, et 10% dans les pays dits matures, comme la France et l’Allemagne. ■

 

D.N.E.S à Paris, Charaf Jaidani

 


 

Trois questions à François-Xavier Castille, directeur international d’Arval

«Nos opérations seront toutes digitalisées»

 

- Dans la plupart des pays de présence du groupe, la croissance est à deux chiffres.

- 18% de croissance au Maroc

 

Finances News Hebdo : Quelle est votre commentaire par rapport aux réalisations d’Arval en 2017 ?

 

François-Xavier Castille : Nous avons enregistré un très bon résultat avec une hausse de 7,4%. En France, nous avons franchi le cap des 300.000 unités, avec une progression de 5%. Dans la plupart des pays où nous opérons, nous avons réalisé une croissance à deux chiffres (15% en Espagne, 15% en Italie, 10% en

Autriche, 12% en Belgique, 19% en Pologne, 12% en Russie, 16% en Turquie, 13% en Amérique latine et 18% au Maroc).

 

 

F.N.H. : Quel rôle joue le digital dans votre stratégie de développement ?

 

F. X. C. : Le digital fait une percée remarquable. Certaines opérations sont déjà complètement numérisées, comme le reporting, la relation avec les conducteurs, le booking online, ou encore la cotation pour les véhicules d’occasion. Le web store permet à n’importe quel client de commander son véhicule via Internet.

A l’avenir, le digital sera partout dans la relation entre Arval, le client et le conducteur.

Le plus important pour nous est que ces solutions digitales soient simples et faciles d’utilisation. Quand un client télécharge une application, il peut avoir toutes les informations nécessaires dont il a besoin : kilométrage, délais d’entretien, de restitution du véhicule, réseau du service aprèsvente…

Notre objectif est que nos clients soient les plus indépendants possible, et qu’ils puissent réaliser toutes leurs opérations en ligne à tout moment.

Nous essayons de généraliser ces solutions à tous les pays, tout en prenant en considération les spécificités locales et les besoins des clients.

 

 

F.N.H. : Quelles sont vos ambitions pour 2018 ?

 

F. X. C. : Nous voulons progresser d’au moins 7%, pour maintenir notre rythme de développement sur tous nos marchés. Nous espérons nous démarquer de la concurrence par des offres innovantes, simples et pratiques. ■

 

 

 

Propos recueillis par C. Jaidani

 

 

Automobile
Partage RéSEAUX SOCIAUX